Évènements de démocratie participative à venir

Visite guidée

Les contributeurs

Jesuisun Robot (108)

Protection de la faune sauvage sur Hanches

Certains oiseaux sauvages comme les perdrix et les faisans sont souvent dérangés par les chiens non tenus en laisse et les véhicules motorisés pendant leur période printanière de nidification. Les nids et les petits, malheureusement proches des chemins, sont régulièrement définitivement abandonnés.

La loi impose pourtant de maintenir les chiens tenus en laisse entre le 1er avril et le 15 juillet, mais elle reste méconnue et guère respectée.

« Pour prévenir la destruction des oiseaux et de toutes espèces de gibier et pour favoriser leur repeuplement, il est interdit de laisser divaguer les chiens dans les terres cultivées ou non, les prés, les vignes, les vergers, les bois, ainsi que dans les marais et sur le bord des cours d’eau, étangs et lacs.
Dans les bois et forêts il est interdit de promener des chiens non tenus en laisse en dehors des allées forestières pendant la période du 15 avril au 30 juin
».

Arrêté du 16 mars 1955 modifié par l’arrêté du 31 juillet 1989

Nous pourrions sensibiliser les citoyens au sujet de la Nidification des perdrix et des faisans à cette période, via des panneaux en bois à l’entrée des chemins les plus fréquentés avec un message du type :

Du 15 avril au 30 juin, mieux vaut éviter de déranger les faisans et les perdrix et de laisser, par exemple, son chien courir en liberté dans les champs car après seulement quelques fuites, les nids sont définitivement abandonnés (loi du 31 juillet 1989)

Informez votre réseau de cette proposition et incitez vos amis à voter pour elle
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

One Reply to “Protection de la faune sauvage sur Hanches”

  1. Jean-Pierre Monier
    Jean-Pierre Monier

    Monsieur Andro ,
    Je découvre votre proposition concernant la protection de la faune. Comme écrit par ailleurs , 3 écureuils écrasés dans la rue du Paty depuis l explosion du nombre de véhicules dans cette rue , c est cher payé ! Comment pour un écureuil , comme pour un enfant , traverser une rue en toute sécurité quand se déversent des files ininterrompues de voitures , avec des conducteurs au téléphone n étant pas concentrés à leur conduite , et au respect des règles de sécurité .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories

Archives

S’abonner